prev

SOMMAIRE

prev

1405

1. ...Et quelque dix ou douze jours plus tard, les serrures et les clés des portes de Paris furent changées, et Monseigneur de Berry et Monseigneur de Bourbon furent faits Capitaines de la Ville de Paris, et il arrivèrent à Paris avec une si grande quantité d'hommes en armes qu'il y en avait aussi dans les villages des alentours. Mais les gens du duc de Bourgogne ne prenaient rien sans payer : ils faisaient les comptes avec leurs hôtes tous les soirs, et payaient comptant en ville. Et pendant ce temps-là, les portes de Paris étaient fermées, sauf quatre, à savoir : les portes Saint-Denis, Saint-Antoine, Saint-Jacques et Saint-Honoré. Et le 10 septembre furent fermées avec du plâtre la porte du Temple, la porte Saint-Martin, et celle de Montmartre.

2. Et le vendredi suivant, 12 du mois, l'évêque de Liège est arrivé à Paris. Le Prévôt de Paris et ses officiers lui firent prêter le serment qu'il ne s'opposerait pas au roi ni à la ville, ni lui, ni les siens, mais qu'il serait leur garant de tout son pouvoir. Il promit cela sur sa tête et sur son Seigneur, et puis entra dans Paris et fut logé à l'Hôtel de la Trémouille. Et le lendemain de son arrivée, il fut proclamé que l'on mette des lanternes en bas dans les rues et de l'eau aux portes, ce qui fut fait. Et le 19, il fut crié et commandé que l'on bouche les soupiraux qui éclairaient les celliers. Le 24, il fut commandé à tous les ferrailleurs et maréchaux-ferrants de Paris, à tous les chaudronniers, de faire des chaînes comme celles que l'on avait autrefois, et les ouvriers travaillant le fer commencèrent le lendemain, et travaillèrent fêtes et dimanches, et nuit et jour. Le 26, il fut crié dans tout Paris que tous ceux qui auraient les moyens d'avoir une armure en achetassent pour servir à garder Paris.

3. Le 10 octobre, un samedi, il y eut dans Paris une émeute telle qu'on en a rarement vue, et sans que l'on sache pourquoi. On disait que le Duc d'Orléans était à la porte Saint-Antoine, avec toutes ses troupes — et il n'en était rien. Et les gens du duc de Bourgogne s'armèrent, car ceux de Paris étaient si remontés, croyant que tout le monde était contre eux et voulait les faire disparaître — on ne sut jamais vraiment pourquoi.