prev

SOMMAIRE

prev

4 : Palais Gallien

Où sont les matelots qui remplissaient les bouges
Les femmes à ombrelles et les vertugadins
Ceux qui déambulaient le long du Chapeau Rouge
Et les hommes suants déchargeant des marlins ?

Le port n’est plus qu’un havre pour américains
Qui déferlent en bandes de riches vieillards
De leurs buildings flottants, pour acheter du vin
En attendant Venise, Rome, ou le Qatar.

Et maintenant eux-mêmes ne relâchent plus :
Le virus est venu et la ville, et le port,
Citadins, voyageurs, tout le monde est reclus,
Il flotte dans les airs comme une odeur de mort.

Marais pestilentiels que les Romains séchèrent
Pour y mettre casernes et le Palais Gallien
Les Piliers de Tutelle aujourd'hui en poussière
Ont vu souvent passer dans ces temps anciens

Les hordes des païens ou les épidémies
Qui décimaient leurs rangs les prenaient aux entrailles
Aujourd'hui les passants terrorisés s'épient,
Ces mirmillons parqués comme de la volaille !

11/04/2020