prev

SOMMAIRE

prev

CHANT 15

J’étais au cours moyen dans la deuxième année,
À Saint-Brice-Courcelles chez Monsieur Magot  ;
Habitant la Mairie, j’avais à traverser
La place seulement, claquant mes godillots,

Car à ce moment-là, le cuir était très rare
On portait des chaussures aux semelles de bois,
En mille neuf cent quarante sept, et parfois
On s’en servait comme massue dans nos bagarres.

J’aimais beaucoup le Maître et le croyais savant,
Mais l’écoutant parler de l’électricité
Je m’étais enhardi jusqu’à le questionner
Pour savoir ce qu’était ce “courant” étonnant

Qui allumait les lampes en suivant tous les fils
Que l’on pouvait couper et faire revenir,
Pouvait faire tourner des moteurs, disait-il,
Qu’on ne voyait jamais, mais serait l’avenir...

Je n’eus pas de réponse — ou plutôt, il me dit
Qu’on ne le savait pas, qu’on ignorait vraiment
De quoi il était fait, ce qu’il y avait dedans,
Mais que la foudre était un peu de ça aussi...

Je fus très mécontent, et tellement déçu,
Je me suis dit que le moment était venu
De faire les recherches qu’on aurait dû faire,
Et que moi, je saurais bien percer ce mystère.

J’en ai parlé à la récré à deux compères
À Dudule et Dédé, qui ouvrant de grands yeux
Me prirent pour un fou, mais pourtant m’écoutèrent.
Je décidai de faire un club très sérieux

Avec un règlement, aussitôt rédigé,
Qui prévoyait les dates de nos réunions
Et à l’ordre du jour serait cette question :
« De quoi peut-être faite l’électricité ? »

Ma mère en souriant, permit que dans sa classe
Nos réunions se tiennent. Le jour arrivé,
Nous étions tous les trois ; j’ai ouvert la séance
Et montré les outils que j’avais apportés :

Des ampoules, des piles, et beaucoup de fils.
Mon père m’avait prêté un vieux galvanomètre
Et nous avons branché, débranché, non sans mettre
Par écrit le détail, ce n’était pas facile !

Dès la seconde fois je me retrouvai seul.
Mes comparses n’avaient pas aimé mes leçons :
Ces ânes-là riaient, jouant sous les tilleuls,
À l’étude ils avaient préféré le ballon,

Et moi je n’ai jamais découvert l’électron.