prev

SOMMAIRE

prev

54 – S'amenuir étrécir ...

S'amenuir étrécir ralentir
C'est la loi de mon devenir
C'est le refrain de l'incertain
Qui aujourd'hui conduit ma main

Univers qui sur lui s'effondre
Étoile en bout de course éteinte
artifice par quoi répondre
Au lent déclin par mille feintes

Terre épuisée qui blé ne porte
D'avoir été trop labourée
Rameau sur un tronc sec enté
Aucun fruit n'a d'aucune sorte

Ces corpuscules voyageurs
Qui les idées le long des nerfs
Autrefois portaient sans erreur
Maintenant hésitent et se terrent

Sous mes doigts les touches fidèles
Se livrent à des facéties
Maintenant trichent se rebellent

Et par elles je suis trahi !