75 - Vivre longtemps...

Vivre longtemps petitement
Comme dans l’âtre un petit feu
Ainsi me vois-je maintenant
Ni très heureux ni malheureux

Le grand écart entre deux mondes
Comme à quatre chevaux tiré
Les souvenirs ici m’inondent
Et là des rêves avortés

J’ai vu souvent ce qu’on croit voir
Athée prêchant dans le désert
Toujours déçu mais plein d’espoir
Le temps m’est court le temps se perd

Pas de grand soir et pas de chants
Rien que des soubressauts jaunis
On applaudit les bons soignants
Macabre mascaraderie

Mais après face vient la volte
À grands poumons pourraient souffler
Sur les braises de la révolte
Ceux qui seront déconfinés...

lundi 6 avril 2020