prev

SOMMAIRE

prev

Erstes Kapitel : Sein. A : Sein, — Chapitre premier : l'Être. A. L'Etre

Seyn, reines Seyn,-ohne alle weitere Bestimmung. In seiner unbestimmten Unmittelbarkeit ist es nur sich selbst gleich, und auch nicht ungleich gegen Anderes, hat keine Verschiedenheit innerhalb seiner, noch nach Außen. Durch irgend eine Bestimmung oder Inhalt, der in ihm unterschieden, oder wodurch es als unterschieden von einem Anderen gesetzt würde, würde es nicht in seiner Reinheit festgehalten. Es ist die reine Unbestimmtheit und Leere.-Es ist nichts in ihm anzuschauen, wenn von Anschauen hier gesprochen werden kann; oder es ist nur dieß reine, leere Anschauen selbst. Es ist eben so wenig etwas in ihm zu denken, oder es ist ebenso nur dieß leere Denken. Das Seyn, das unbestimmte Unmittelbare ist in der That Nichts, und nicht mehr noch weniger als Nichts.

l'Être, l'Être pur, sans aucune autre détermination. Dans son immédiateté indéterminée, il n'est égal qu'à lui-même, et n'est pas non plus inégal par rapport à autre chose. Il est exempt de toute différence, que ce soit par rapport à son intérieur ou par rapport à l'extérieur. Ce serait lui ôter sa pureté que de lui attribuer une détermination ou un contenu qui créeraient une différence en lui-même, ou le différencieraient des choses extérieures. Il est l'indétermination pure et la pure vacuité.Il n'y a rien à contempler en lui, si même une il peut y avoir contemplation à son propos — à moins qu'il ne s'agisse que de contemplation pure et vide. Il y a si peu à penser à son sujet, que ce serait penser à vide. L'Être, immédiat et indéterminé est en fait le Néant, ni plus ni moins que le Néant.