prev

SOMMAIRE

prev

B. Nichts — Le Néant.

Nichts, das reine Nichts; es ist einfache Gleichheit mit sich selbst, vollkommene Leerheit, Bestimmungs- und Inhaltslosigkeit; Ununterschiedenheit in ihm selbst.— Insofern Anschauen oder Denken hier erwähnt werden kann, so gilt es als ein Unterschied, ob etwas oder nichts angeschaut oder gedacht wird. Nichts Anschauen oder Denken hat also eine Bedeutung; beide werden unterschieden, so ist (existirt) Nichts in unserem Anschauen oder Denken; oder vielmehr ist es das leere Anschauen und Denken selbst; und dasselbe leere Anschauen oder Denken, als das reine Seyn. — Nichts ist somit dieselbe Bestimmung oder vielmehr Bestimmungslosigkeit, und damit überhaupt dasselbe, was das reine Seyn ist.

Néant, le pur Néant : c'est la simple égalité avec soi-même, le vide complet, l'absence de détermination et de contenu ; l'indifférentiation en soi. — Pour autant que l'on puisse parler ici de contemplation ou de pensée, ce n'est qu'en tant que différence entre contempler ou penser quelque chose et contempler ou penser rien. Contempler ou penser rien a donc un sens : il y a une différence entre les deux, et donc le Néant est (existe) dans notre contemplation et notre pensée. Ou plutôt, il est la contemplation ou la pensée elles-mêmes, la même contemplation ou pensée vides, comme l'Être pur.— Le Néant est donc la même détermination, ou plutôt la même absence de détermination, et par là, en somme, la même chose, que l'Être pur.