journal

prev

SOMMAIRE

prev

Laisse 2

                        Renaut le fiz Aymon fu monté el cheval,
                        Et out prise Froberge [le] bon brant natural,
                        Et pendi a son col .j. escu a esmal,
                        Tui si drap en reluisent com pierre del* [...]
65                   Et puis fu adobé Aalart le vassal,
                        Et Richart et Guichart, tuit .iiij. communal.
                        Chascun ot armeüre mult bone et mult loial ;
                        Puis vestent les haubers a l'uevre especial ;
                        Dux Naymes de Baviere qui n'est pas criminal
70                   Lor a ceinte l'espée, et Girart de Dural.
                        Cahscun par son estrié est montéel cheval,
                        Et esgardent ke skances dont li fer sont igal,
                        Et vont a la quintaigne a pié et a cheval.

                        Renaud, le fils d'Aymon, est monté à cheval,
                        Il a saisi Froberge, son épée loyale,
                        Et a mis à son cou écu de bel émail,
                        Dont le dessus reluit comme une pierre [opale?]
65                   Puis il fut adoubé, Aalard, son vassal,
                        Et Richard et Guichard, tous les quatre se valent.
                        Chacun eut une armure, solide, en bon métal,
                        Puis ils ont enfilé leur haubert spécial ;
                        Nayme†, duc de Bavière, homme fort et loyal
70                   Leur a remis l'épée, et Girart de Dural.
                        Chacun par l'étrier est monté à cheval,
                        Et s'emparent des lances dont les fers se valent,
                        Ils vont à la Quintaine, au pas de leur cheval.

NOTES

Dural  : Toponyme non identifié.