prev

SOMMAIRE

prev

Tristan demande à Yseut d'intervenir en sa faveur

197.

Iseut s'en torne, il la rapele :
« Dame, par Deu, qui en pucele
Prist por le pueple umanité,

197.

Yseut s'en va, il la rappelle :
« Dame, par Dieu qui de pucelle
Naquit homme, pour nous sauver,

200.

Conseilliez moi, par charité.
Bien sai, n'i osez mais remaindre.
Fors a vos ne sai a qui plaindre,
Bien sai que mot me het li rois.

200.

Conseillez-moi, par charité.
Je sais que vous n'osez rester,
Mais à qui d'autre m'adresser ?
Je sais que le roi me déteste,

204.

Engagiez est tot mon hernois.
Car le me faites delivrer :
Si m'en fuirai, n'i os ester.
Bien sai que j'ai si grant prooise,

204.

Et de mes armes rien ne reste.
Faites au moins qu'on me les rende  :
Je m'en irai — plus n'en demande.
Je sais bien que pour mes prouesses

208.

Par tote terre ou sol adoise
Bien sai que u monde n'a cort,
S'i vois, li sires ne m'avot.
Et se onques point du suen oi,

208.

Où que j'aille on me fera liesse ;
Au monde il n'est de Cour, je sais
Telle qu'on ne m'engagerait.
Si mon oncle ne m'offre rien,

212.

Yseut, par cest mien chief le bloi,
Nel se voudroit avoir pensé
Mes oncles, ainz un an passé,
Por si grant d'or com il est toz,

212.

De par ces blonds cheveux, les miens,
Yseut, il va le regretter,
Avant un an, d'avoir pensé
Si mal de moi, que tout son poids

216.

Ne vos en qier mentir deus moz.
Yseut, por Deu, de moi pensez,
Envers mon oste m'aquitez,
- Par Deu, Tristan, mot me mervel

216.

D'or y mettrait, bien croyez moi !
Yseut, par Dieu, pensez à moi,
Et parlez donc pour moi au Roi !
— Par Dieu, Tristan, vous m'étonnez

220.

Qui me donez itel conseil.
Vos m'alez porchaçant mon mal.
Icest consel n'est pas loial.
Vos savez bien la mescreance,

220.

De ce que vous me demandez.
Vous me faites bien plus de mal !
Votre propos n'est pas loyal !
Vous savez que le roi vous hait

224.

Ou soit savoir ou set enfance.
Par Deu, li sire glorios
Qui forma ciel et terre et nos,
Se il en ot un mot parler

224.

Par ce qu'on dit, par ce qu'il sait.
Par Dieu, sire très glorieux,
Qui fit la terre, nous, les cieux,
S'il m'entendait dire ces mots

228.

Que vos gages face aquiter,
Trop par seroit aperte chose.
Certes, je ne sui pas si osse
Que ce vos di por averté,

228.

Qu'acquitter vos gages il faut,
Le doute lui viendrait en tête...
Et certes ne suis pas si bête !
Je le dis pour vous prévenir,

232.

Ce saciés vos de vérité. »

232.

Et pour la vérité vous dire.