prev

SOMMAIRE

prev

dimanche 23 juin 1940

Trajet lent, mais tranquille.
Des traces de bagarre sur la route par endroits.

Nous mangeons à Orvilliers. Surprise ; Madame Bérat, de Coolus, qui habite à côté, nous a reconnus et vient nous parler. Nous traversons Mesgrigny : aux alentours de la gare, tout est détruit. Entre Mesgrigny et Méry [sur Seine], épaves pitoyables des soldats et des émigrés ? Méry a été bombardée aussi. Au sortir [de Méry], Dédé manque de se faire prendre son vélo !

Nous traversons Longueville bien éprouvée. Nous arrivons à Boulages où nous nous arrêtons pour coucher. Tout va bien, nous nous rapprochons. À nouveau de l'orage.

img

NOTES

Coolus : Un village proche de Chalons-sur-Marne (appellation de l'époque) ; mon grand père maternel, Georges Payen y fut instituteur.