prev

SOMMAIRE

prev

mercredi 12 juin 1940

La situation s'aggrave, nous avons décidé de partir aujourd'hui.

*
*   *

Note de l'éditeur :
_ Sur la photographie ci-dessous, prise en 1947, se trouvent de gauche à droite : ma sœur Janine, Mauricette, la jeune sœur de mon père, moi-même, et mon grand frère Daniel. La mère de Mauricette, ma grand-mère était aussi dans cette voiture lors de l'émigration, en juin 40.

img
À l'arrière-plan, la “Peugeot 201” que ma mère conduisait en juin 40.

*
*   *

Nous sommes prêts vers 4h 1/2, mais... alerte sérieuse ! Enfin à 5h 1/2 nous pouvons partir.
La famille Raulet n'est pas prête, ils nous rejoindront. Le cœur serré, nous quittons Fère par le faubourg. Nous dépassons tout un convoi de Fertons, au passage nous reconnaissons Lulu et Dédé Lahaye, Odette Drothière, puis après Corroy, ma tante Thérèse.

Malchance : à Fresnay, à la sortie vers l'école, pneu avant crevé, deux soldats nous aident à le changer.
Arrivée à Charny-le-Bachot, souper et coucher dans des lits. Les émigrés passent toute la nuit.

img
Itinéraire probable.


NOTES

Raulet : Odette, la soeur de mon père, était mariée à Raymond Raulet, qui avait deux fils : André, l'aîné, et Jacques. André est mort plus tard, en 43, dans les bombardements alliés sur Schweinfurt, en Allemagne, où il avait était déporté “STO ”.

Fère : Fère-Champenoise, dans la Marne (51), où habitaient mes grands-parents paternels (rue dite “Faubourg de Connantre”), et la famille Raulet.

Fertons : Nom des habitants de Fère-Champenoise.

Lahaye : Des personnes de la famille de ma grand-mère paternelle, née Lahaye.

Drothière : La personne chez qui ma mère était en pension quand elle fit ses études au “Cours Complémentaire” de Fère-Champenoise. Ses parents, Aline et George Payen, habitaient alors à Coolus, à quelque distance de Fère-Champenoise.

Thérèse : La soeur de ma grand-mère, qui faisait commerce de beurre et de fromages, mariée à René Lepage, le berger du village, avec qui j'allais souvent, pendant les vacances, garder les moutons.