prev

SOMMAIRE

prev

I — Nil

Avec le soir qui lentement comme le nil s'écoule,
S'épuisent mes rancoeurs et tiédit ma colère
Contre ce peuple fier, devenu pauvre hère
Que dévore aujourd'hui le Moloch de l'Islam
Orphelin de ses dieux sans mordre à la raison