prev

SOMMAIRE

prev

XVII — Horizon

Horizon de la mer, horizon de la mort
Cette ligne qui fuit, qui s'enfuit à mesure
Mais la mort un beau jour s'arrête tout soudain

On trébuche sur elle sans même l'avoir vue.

Ma vie est un navire esquivant l'horizon
Je rame en ma chaloupe en lui tournant le dos
Il est loin il est près il est là je ne sais.

On a fait tant de ports pour cacher l'horizon
se réfugier pour s'abriter pour oublier
Mais le gros temps passé la marée me reprend

Et l'horizon m'attend, m'attend en ricanant.

septembre 2014