prev

SOMMAIRE

prev

XXXV — Brume des jours...

Brume des jours qui monte lente
mange les arbres
les prés ont une longue haleine
et la nuit sûre d'elle attend

Ces mots tracés chemin mémoire
le balancier hésite et va
et vient revient tant que le poids
à terre ne se couche pas

Il faut couper en minces tranches
ce pain de vie ce pain levain
en bouche garder prolonger
chaque miette chaque gorgée

Janvier 2014